Comme je le disais dans mon précédent billet de blog, la série “Sorciers” est née d’une volonté de faire goûter de l’intérieur le vécu d’un sorcier (“blanc”, bien entendu). Il s’agissait pour moi de faire expérimenter au lecteur des voyages qui impliqueraient de lâcher ce qu’il connaît et de suivre le « héros » dans un monde dont il ignore les règles et les limites. Cela supposerait de lâcher prise, d’oser un abandon et donc au final de glisser dans la peau même de celui qui vivrait l’expérience : le sorcier.

Pourquoi ai-je donc voulu faire cela ? D’abord parce qu’au niveau de l’écriture, j’avoue que c’est une expérience formidable et enthousiasmante. C’est même un sacré défi (au lecteur de dire si c’est réussi ou non !).

Ensuite, je dois dire que j’ai longtemps vécu l’approche soi-disant cartésienne du monde moderne comme une insulte à l’intuition, au ressenti vibrant des choses, à des choses comme les rêves prémonitoires et ces genres d’expériences qu’il m’arrivait de vivre. Il m’a fallu (en bon gaucher !) trouver une place dans ce monde que, en tant qu’enfant, je trouvais froid et où les réponses à mes questions « métaphysiques » faisaient soit chou blanc soit au contraire attiraient railleries voire pire. Tout au plus, cela amenait un dédain qui se voulait bienveillant, mais surtout condescendant. Un peu comme celui que je peux retrouver encore maintenant lorsqu’on me demande ce que je fais dans la vie. Si je réponds « je suis écrivain, ou encore, praticien shiatsu et professeur de Qi gong ou encore, j’enseigne la méditation », invariablement on peut entendre quelque chose du genre « D’accord, mais c’est quoi ton vrai métier ? » Et là, je me dis qu’on ne voit pas les choses pareilles…

Peu importe, car personne ne voit les choses de la même manière, bien sûr, même si parfois certains partagent de grandes lignes, fort heureusement. Mais je peux vous assurer qu’écrivain est un vrai métier et d’une certaine manière assez dur autant qu’exigeant. Par contre, je peux aussi vous dire que ça ne rapporte quasiment rien, malheureusement. Ceci dit, pour revenir à nos sorciers, je partage avec eux au moins cette chose-là (voire même d’autres choses, mais ceci est un autre sujet) : être vu comme une personne « à part ».

Dans « Ousamequin, mémoires d’Outremonde », j’évoque largement cet aspect. Comment un enfant qui a des dons dont il ne sait rien, qui n’est entouré par personne qui s’y connaisse et qui, en plus, évolue dans une culture qui rejette cela, peut-il se développer convenablement ?

Au travers des autres nouvelles, je tente de donner au lecteur des expériences immersives pour qu’il entrevoit ce monde inconnu, comme celles de Wakiza dans son exorcisme en rêve, ou celle du sorcier jamaïcain en proie à une lutte secrète et invisible contre certains adversaires pratiquant une magie sombre.

Je voulais essayer de légèrement soulever le voile sur quelques facettes de ces gens qui, depuis l’aube des temps, soignent, guérissent, exorcisent, bénissent, voient l’avenir, interagissent avec le monde invisible et qui pourtant, en occident du moins, sont craints, rejetés ou ridiculisés. Remarquez que c’est déjà mieux que brûlés vifs. Mais il reste justement des traces profondément ancrées dans l’inconscient collectif du monde occidental de cette époque des bûchers. Je l’ai vu dans les hôpitaux, aux urgences de Paris, où règne une suprématie de la pensée se voulant rationnelle, mais que je pense plus étriquée que rationnelle.

Si les faits sont les faits, je dois dire que j’ai vu de mes yeux des chamans guérir des choses non guérissables du point de vue médical. Alors, je me demande : n’est-ce pas scientifique d’admettre « ce qui est » ? Et avant tout d’investiguer, de garder l’esprit ouvert et continuer d’apprendre ? C’est pourtant rarement l’approche que j’ai pu observer. Mais, j’avoue, les choses changent peu, et c’est tant mieux.

En tout cas, j’espère que mes courtes nouvelles de la série Sorciers pourront contribuer si ce n’est à ce changement du moins à faire voyager par la lecture et peut-être, qui sait, vous faire vivre des expériences… magiques !

 

Un renouveau extérieur, depuis un renouveau intérieur

Un renouveau extérieur, depuis un renouveau intérieur La situation actuelle, française autant que mondiale, est le reflet du grand virage dans lequel nous nous trouvons. Il me semble important de comprendre que nous sommes dans l'épingle de ce virage, c'est à dire,...

Dépassons notre peur

Dépassons notre peur. Si vous êtes choqué, peut-être bouleversé, révolté ou simplement déprimé, sachez que c'est normal. Ce qui se passe depuis plusieurs semaines est tout simplement hallucinant, révoltant, délirant dans le sens premier du mot. A la perte de sens...

Nous nous trompons d’adversaire

Nous nous trompons d’adversaire. Je constate depuis plusieurs semaines que les gens se divisent de plus en plus fortement : soi-disant complotistes contre soi-disant détenteurs de la vérité, check news contre fake news, pro masque contre anti masque, et maintenant pro...

Sécurité globale, peur générale

(attention, long post et les commentaires déplacés seront supprimés sans délai)   Chers lecteurs,   Je vais une fois de plus prendre le contre-pied du « mouvement » actuel. Beaucoup semblent heureux (à juste titre si l’on s’en tient à une vision restreinte) de pouvoir...

45

45 ans. Une demi-vie, j’espère. Le temps de faire un point. Né dans le 93, à Tremblay les Gonesse (à l’époque), c’est à Sevran que je partage avec mon frère les terrains de jeux en béton au milieu des grandes tours. Pourtant, ce sont des jours heureux. Entre Ulysse 31...

Sidération, folie ambiante et pleine conscience

Je sors à nouveau de ma grotte pour évoquer quelques constats et ma perception des choses.Je voudrais souligner d’abord ce qui concerne la pratique de pleine conscience et ce qui concerne l’interaction entre celle-ci et les événements actuels. Le premier point...

La peur et la Voie

LA PEUR ET LA VOIE - (mis à jour le 18/09/20 à 9h)Je prends mon clavier pour proposer à ceux qui me suivent et ceux que la Voie intéresse ou simplement ceux qui souhaitent réfléchir sur la situation actuelle, tant globale qu’intime. Parce que, il faut l’avouer, la...

Ne pas céder à la haine : plaidoyer pour la lucidité, l’engagement puissant et la force de l’esprit.

Je travaille depuis quelques semaines sur un nouvel essai. Après « L’Alchimie des énergies », un livre à la fois pratique et théorique, dense et large, je voulais quelque chose de direct, simple. Quelque chose tournant autour de l’idée du « guerrier pacifique » (même...

Romans fantastiques ou essais spirituels : la voie initiatique

Cela surprend parfois des gens autour de moi que je puisse écrire autant d’essais sur la spiritualité, l’énergétique et  la méditation que de romans fantastiques ou dystopiques. Alors, pourquoi le fais-je ?   Du fantastique à la quête de sens   Étant né en...

Se libérer des pensées : comment est né le livre

Septembre 2013, j’achevais un essai évoquant le travail spirituel sur les pensées. Je l’avais commencé en 2011 et c’était mon troisième livre. Il faisait naturellement suite aux deux précédents. Dans mon premier livre (« Changer ![1] »), j’abordais la façon dont la...
Share This